Le musée de l’académie révise son exposition sur les fondateurs juifs de Hollywood : entre respect et controverse

Face à une vague de critiques, le Musée de l'Académie du Cinéma à Los Angeles a récemment annoncé une révision prochaine de son exposition dédiée aux racines juives de Hollywood.

Réaction immédiate face à la controverse #

Cette décision fait suite à l’intervention de militants juifs qui ont exprimé leur mécontentement quant à la représentation parfois négative des figures juives dans l’exposition, jugée antisémite par certains.

L’exposition, intitulée « Hollywoodland : les fondateurs juifs et la création d’une capitale du cinéma », avait ouvert ses portes le 19 mai et avait rapidement suscité des réactions pour son traitement controversé des personnages juifs. Le musée a communiqué son engagement à apporter des modifications immédiates pour éviter toute formulation pouvant renforcer involontairement des stéréotypes.

Moana 2 : une aventure épique avec Dwayne Johnson et Auli’i Cravalho

Les critiques spécifiques et la réponse du musée #

Une lettre ouverte d’un groupe appelé United Jewish Writers a critiqué l’exposition pour avoir imposé un « double standard déplorable », en blâmant uniquement les fondateurs juifs pour les aspects problématiques du passé d’Hollywood. Les termes tels que « tyran », « oppressif », « séducteur » et « prédateur » ont été particulièrement contestés dans le texte mural de l’exposition.

À lire Russell Crowe entre regrets et révélations : découvertes des coulisses d’un géant du cinéma

En réponse, le musée a assuré qu’il prenait très au sérieux les préoccupations de la communauté juive et qu’il était résolu à revoir l’exposition pour mieux célébrer les fondateurs juifs avec le respect et l’enthousiasme qu’ils méritent. Plus de 300 personnes ont signé cette lettre, marquant un appel significatif à un changement dans la narration et la présentation de l’exposition.

Fondation Inévitable : Comment un financement de 55 000 $ révolutionne la carrière des cinéastes handicapés

Contexte historique et intentions de l’exposition #

L’exposition avait été initialement annoncée suite à des critiques sur l’ouverture du musée en 2022, qui ne reconnaissait pas suffisamment le passé juif d’Hollywood. Des figures telles que Sam Goldwyn et Louis B. Mayer, des immigrants juifs, ont joué des rôles cruciaux dans la fondation de l’industrie cinématographique américaine, un fait que le musée cherchait à mettre en avant.

Les curateurs, dont Dara Jaffe, ont exprimé leur intention de toujours raconter cette histoire, tout en reconnaissant la sensibilité requise en raison des critiques antérieures concernant le retard de l’exposition. L’objectif était de mettre en lumière le rôle significatif de ces pionniers, sans tomber dans la caricature ou la stigmatisation.

  • Prise de conscience rapide et engagement à réviser l’exposition.
  • Discussion sur les termes controversés et réponse aux critiques.
  • Mise en valeur de l’histoire et des contributions des fondateurs juifs à Hollywood.

La révision de cette exposition est donc un pas vers une représentation plus équilibrée et respectueuse de l’histoire juive dans le contexte hollywoodien, montrant que même les institutions culturelles les plus prestigieuses doivent parfois reconsidérer leur approche pour honorer justement toutes les communautés qui ont contribué à l’histoire du cinéma.

À lire Russell Crowe et ses regrets : l’acteur se confie sur ses erreurs et défend le monde des super-héros

Wanalab est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

1 avis sur « Le musée de l’académie révise son exposition sur les fondateurs juifs de Hollywood : entre respect et controverse »

Partagez votre avis